Aps-Ouest-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article14801
DES CONFERENCES DEDIEES AU CHAHID DJILALI BOUNAAMA
samedi, 9 août 2014
/ KORSO

TISSEMSILT - Le Commandant de la Katiba Karimia de la zone III de la wilaya IV historique, le commandant Slimane el Ghoul, a annoncé, l’organisation prochaine, au niveau des établissements universitaires du pays, d’un cycle de conférences dédiées à la vie et au combat du chahid Djilali Bounaama.

Dans une déclaration à l’APS, mercredi en marge de la cérémonie commémorative du 53ème anniversaire de la mort du chahid Bounaama, commandant de la wilaya IV historique, le moudjahid Slimane El Ghoul a précisé que ce programme sera lancé dès la rentrée prochaine. Il sera mis en œuvre par la Fondation Mémoire de la wilaya IV historique, le ministère de l’enseignement supérieur ainsi que par des moudjahidine et compagnons d’armes du chahid.

La même personnalité a précisé que ce programme se déroulera tout le long de l’année universitaire 2014/2015 et ne sera lié à aucune date commémorative ou célébration historique.

Les conférences porteront sur la vie et le combat du martyr Bounaama et des témoignages seront apportés par des acteurs encore vivant sur la période au cours de laquelle le chahid était à la tête de la wilaya IV historique, jusqu’à sa mort, le 8 août 1961, à Blida.

L’organisation de ce programme vise à donner à cette figure historique la place qu’elle mérite e à encourager les étudiants et chercheurs à entreprendre des travaux et approfondir les recherches sur la guerre de libération natio-nale, contribuant ainsi à l’écriture de l’histoire nationale.

La commémoration du 53ème anniversaire de la disparition du chahid Bounaama a eu lieu, mercredi, dans la localité de Bordj Bounaama, dans la wilaya de Tissemsilt, rappelle-t-on.

53EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU MARTYR DJILLALI BOUNAAMA

TISSEMSILT - La wilaya de Tissemsilt a commémoré, mercredi, le 53ème anniversaire de la disparition du chahid Djillali Bounaama dit Si M’hammed, Commandant de la wilaya IV historique.

La cérémonie, abritée par la commune de Bordj Bounaama, localité natale du chahid, a été marquée par la présence des compagnons d’arme du chahid, les commandants Slimane El Ghoul et Hadj Slimane, ainsi que des moudjahidines venus de Chlef, Tiaret, Tipasa et Ain Defla, en plus des autorités locales et de représentants de la société civile.

Après la levée des couleurs nationales, la récitation de la Fatiha et la pose d’une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative au carré des martyrs à Ain Baalache (commune de Bordj Bounaama), l’assistance a visité une exposition au centre culturel, comportant des photos du chahid Bounaama, des armes utilisées durant la glorieuse guerre de libération nationale. La famille du chahid et des moudjahidines ont été honorés à cette occasion.

Intervenant lors d’une conférence, organisée à cette occasion, le compagnon du chahid, le commandant Slimane El Ghoul, chef de la katiba "Karimia" de la zone 3 de la wilaya IV historique, a indiqué que le chahid Bounaama "se distinguait par sa bravoure, son courage, son patriotisme et son sens aigue de la discipline et de la responsabilité". "C’est une personnalité vaillante qui a dirigé avec courage de nombreuses batailles dans le massif de l’Ouarsenis", a-t-il souligné.

Né le 16 avril 1926 au douar Beni Hendel, Si M’hamed a adhéré au MTLD à l’âge de 20 ans, avant de faire partie de l’Organisation secrète (OS). Il participa, le 1er novembre 1954, au déclenchement de la lutte armée dans la région de l’Ouarsenis en compagnie du chahid Ahmed Allili dit "Si Baghdadi" sous la direction de Souidani Boudjemaa.

Arrêté puis assigné en résidence surveillée à Oran, à la fin de l’année 1955, il s’évada pour rejoindre le maquis de Djebel Bessa, dans la région de Ténès. Il prit ensuite le massif montagneux de l’Ouarsenis comme bastion pour lancer des attaques et mener des batailles contre les forces coloniales françaises.

Nommé commandant, il prit la direction de la wilaya IV après la mort du colonel Si M’hamed Bouguerra et entama un travail de réorganisation des rangs de l’ALN dans ces régions montagneuses.

Le martyr Djilali Bounaama choisit Blida comme siège de l’Etat major de la wilaya IV et organisa les manifestations populaires du 11 décembre 1960 et celles de juillet 1961.

Le héros Bounaama est tombé au champ d’honneur, en compagnie de quatre compagnons, les armes à la main, la nuit du 8 août 1961, dans le quartier de Bab Khouka, à Blida, dans une bataille inégale, face à des soldats français, en grand nombre et bien armés.