Aps-Ouest-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article8291
52EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU CHAHID DJILALI BOUNAAMA
samedi, 10 août 2013
/ KORSO

TISSEMSILT - La commune de Bordj Bounaama (w. Tissemsilt) a commémoré mardi le 52ème anniversaire de la mort du chahid Djilali Bounaama, en présence du président de l’association "Mechaal Echahid", Mohamed Abbad, de deux compagnons d’armes du chahid, Lakhdar Bouregaa et Omar Ramdane, et plusieurs moudjahidine des wilayas IV et V historiques.

Cette commémoration a été marquée par une cérémonie de recueillement à la mémoire des chouhada au cimetière "Ain Baaleche" de la commune de Bordj Bounaama et l’organisation, au centre culturel, d’une exposition de photos du chahid et d’armes utilisées pendant la guerre de libération nationale.

Dans une intervention lors d’une conférence organisée à cette occasion, le commandant Lakhdar Bouregaa, membre du conseil de la wilaya IV historique a souligné, en substance, que le chahid Djilali Bounnama se distinguait par une personnalité de responsable intelligent et perspicace. Le commandant Omar Ramdane a abordé, quant à lui, les circonstances de la mort du chahid Bounaama.

Djilali Bounaama, appelé "Si M’hamed", né le 16 avril 1926 à douar "Beni Hendel" relevant du village "Molière", baptisé en son nom après l’indépendance, a fait ses études primaires dans son village natal avant de rompre avec les études en 1939 et travailler au magasin de son père dans la localité Boukaïd puis à la mine du Vieux Djebel à Boukaïd.

En 1944, il fut contraint au service militaire forcé. Après son retour d’Indochine, il reprit son travail à la mine et adhéra au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD). Il assuma plusieurs responsabilités et mena une grève de cinq mois des travailleurs de la mine en 1951, qui eut un grand écho même en France.

Arrêté après le déclenchement de la glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954 puis remis en liberté en 1955 il rallia l’Armée de libération nationale (ALN) à Ténès et gravit les échelons jusqu’à devenir chef de la wilaya IV historique avec le grade de commandant.

Djilali Bounaama tomba au champ d’honneur le 8 août 1961 avec quatre compagnons d’armes pendant qu’il accomplissait une mission au centre-ville de Blida.

En marge de la commémoration de cet anniversaire, le président de l’association "Mechaal Ehahid" a annoncé à l’APS qu’une série de conférences sur la guerre de libération nationale dans l’Ouarsenis est programmée à partir de la rentrée scolaire prochaine à travers des établissements éducatifs de la wilaya de Tissemsilt, en coordination avec la direction de l’éducation.